Révision du PLU

La révision du Plan Local d’Urbanisme (PLU) de Thorigny lancée en 2013 n’était toujours pas achevée avant à la dernière échéance électorale de 2020.
Il est inconcevable de mener sereinement une politique d’aménagement du territoire sans pouvoir disposer d’un document d’urbanisme (PLU) approuvé, opposable aux tiers.

Dans le domaine de l’aménagement urbain il n’y a pas de place pour l’improvisation. C’est pourquoi l’un des objectifs prioritaires de la nouvelle municipalité est donc de finaliser la révision du Plan Local d’Urbanisme amorcée il y a plus de sept ans !

Il ne s’agit pas de recommencer l’ensemble du processus et notre démarche prendra en compte très largement le travail déjà réalisé au niveau de l’analyse et de la programmation urbaine notamment.

Cette finalisation s’appuiera sur le plan d’aménagement et de développement durable (PADD) mis à jour et débattu au conseil municipal du 17 décembre 2020 (l’actualisation consistait à décaler de cinq années la programmation de réalisation de 1700 logements de 2025 à 2030).

Cette nouvelle version de révision du PLU nous permettra en outre de mettre en cohérence le PLU et nos propositions programmatiques :

 

  • Suppression de la zone UOM et maintien du zonage UT pour le quartier Madeleine / Chaalis / Claye à proximité Nord de la gare SNCF.
  • Maintien de trois opérations d’aménagement programmées.

 

La première OAP se situe en bord de Marne sur une friche industrielle de plus de trois hectares. Ce projet est intégré à une réflexion générale menée par la Communauté d’Agglomération de Marne et Gondoire pour l’aménagement du pôle Urbain de la Gare. Il prévoit la réalisation d’un programme mixte : résidentiel, activité économique et service, réserve foncière pour petit équipement de proximité et création d’une halte fluviale.

La seconde OAP concerne la troisième tranche de la Zone d’activité économique des Vallières. L’Aménagement de cet espace de 10 hectares permettra de relier les tranches 1 et 2 de la ZAE des Vallières à la zone des Cerisiers afin de créer un pole d’activité de plus de 30 hectares. Cet espace sera voué à l’activité économique stricte il devrait en outre accueillir une déchèterie à l’initiative du SIETREM.

La troisième OAP permettra de requalifier l’ancien site d’Intermarché en lui redonnant une vocation résidentielle. L’espace boisé existant sera pris en compte dans le parti d’aménagement paysagé souhaitable à cet endroit.

Enfin au plan réglementaire concernant les zones UP et UT, il nous parait pertinent de préserver le caractère verdoyant des cœurs d’Ilots. Nous souhaitons, cependant respecter la propriété privée en autorisant d’éventuelles constructions limitées dans leur gabarit et donc respectueuses de l’identité paysagère de notre commune.

C’est pourquoi à l’interdiction formelle de construire au-delà d’une bande de 30 mètres, nous substituerons des dispositions réglementaires draconiennes pour les constructions en deuxième rang.